Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La science facile !

S'amuser à apprendre: des explications simples en quelques dizaines de ligne sur les concepts scientifiques et des projets et tutoriels en électronique, domotique, informatique, rétrogaming, etc.

La suprématie quantique

Google s'est vanté tout récemment d'avoir atteint la suprématie quantique, et vous en avez probablement entendu parler dans les médias grands publics. Mais qu'y a-t-il derrière cette notion ?

Contrairement aux ordinateurs classiques qui utilisent l'unité d'information la plus simple (un bit, capable de stocker "vrai" ou "faux"), les ordinateurs quantiques utilisent des qbits ou bits quantiques, capables de stocker plusieurs états à la fois, ce qui permet de "paralléliser" massivement les calculs, et donc, considérablement accélérer les performances de nos systèmes informatiques. Pour plus de détails sur le fonctionnement des ordinateurs quantiques, je vous renvoie à l'article que j'avais écrit sur le sujet.

La suprématie quantique marque le passage à la supériorité des ordinateurs quantiques sur les ordinateurs classiques, avec la réalisation d'un calcul en quelques minutes/heures/jours alors que ce même calcul prendrait des années voire des siècles (ou une éternité!) sur un ordinateur classique. La suprématie quantique serait donc le passage à un âge d'or de l'informatique, promesse d'une capacité de calcul sans limite ou presque... Et cette supériorité devait advenir lorsque seraient réunis, au sein d'un processeur quantique, une cinquantaine de qbits.

Google a prétendu avoir atteint la suprématie quantique car ils ont annoncé avoir utilisé leur ordinateur quantique pour réaliser en 3 minutes et 20 secondes un calcul qui, selon eux, aurait pris 10 000 ans à l'un des plus performants ordinateurs classiques du monde.

Mais ce résultat, s'il est encourageant, est malheureusement à relativiser...

  • Tout d'abord, le calcul réalisé par Google est totalement inutile car il n'a aucune application pratique...
  • Ensuite, comme je l'explique dans un autre article, seuls quelques types de calcul/algorithme peuvent bénéficier de l'informatique quantique.
  • Enfin et surtout, le grand concurrent dans la course quantique, la société IBM, a indiqué qu'il était possible, moyennant une amélioration de l'algorithme de calcul par des mathématiciens, de calculer le résultat de façon classique non pas en 10 000 ans mais en 2 ou 3 jours... Et donc, que Google n'a pas atteint cette fameuse suprématie quantique grâce à sa machine.

Ce qui est sûr, c'est que les progrès dans le domaine sont très rapides et que cette suprématie quantique sera probablement rapidement atteinte. Mais par qui ? smiley

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Sly

Ingénieur en informatique travaillant pour une multinationale de télécommunication.
Voir le profil de Sly sur le portail Overblog

Commenter cet article