Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La science facile !

S'amuser à apprendre: des explications simples en quelques dizaines de ligne sur les concepts scientifiques et des projets et tutoriels en électronique, domotique, informatique, rétrogaming, etc.

Survivalisme, "prepper", bushcraft et collapsologie, de quoi s'agit-il ?

Aujourd'hui, un article un peu à part, sur ce qui n'est pas une science mais un domaine d'étude transdisciplinaire dont on parle de plus en plus: la collapsologie. Essayons d'y voir plus clair ensemble sur tous ces termes controversés, loin des préjugés. Vous trouverez dans un autre article une liste de matériel "prepper" (pour "préparé") utilisables au quotidien pour beaucoup d'entre eux et qui seront fort utiles en situation d'urgence/exceptionnelle, et pas seulement en cas de "fin du monde" wink

 

Survivalisme

Le survivalisme consiste à se préparer à la fin de notre monde industriel tel que nous le connaissons. C'est un mouvement né aux USA durant la guerre froide, avec la menace de la guerre nucléaire mondiale.

Les survivalistes envisagent de nombreuses causes à cette "fin du monde", certaines crédibles voire probables:

  • bouleversement écologique et réchauffement climatique
    • baisse des récoltes donc famines et guerres
    • submersion de territoires par la mer donc des déplacements massifs de population
  • raréfaction des ressources minérales
    • difficulté à trouver ou extraire les terres rares nécessaires à nos composants électroniques
    • difficultés à trouver nos engrais (phosphate)
  • raréfaction des ressources énergétiques: plus le temps passe, plus extraire de l'énergie du sous-sol (pétrole et gaz) deviendra cher...
  • etc.

D'autres plus improbables:

  • pandémie mondiale catastrophique
  • attaque extraterrestre laugh
  • déferlement de zombie wink

Les survivalistes se préparent à ces évènements en fonction de leurs moyens financiers, en stockant armes, munitions, masques à gaz, nourriture, eau, couvertures, etc. Certains vont jusqu'à faire construire des bunkers pour s'abriter et stocker tout ça. On a pu observer des dérives sectaires chez les survivalistes, notamment aux USA.

"preppers"

Les "preppers" ("préparés" en français) sont des personnes qui ne se reconnaissent pas dans les tendances parfois extrémistes du survivalisme et qui cherchent simplement à se préparer, dans leur vie quotidienne, aux situations d'urgence ou exceptionnelles:

  • coupure prolongée d'eau ou d'électricité
  • blocage prolongé dans une voiture ou un bâtiment pendant une tempête, un ouragan ou une inondation
  • désordres civils: émeutes, guerres, etc.
  • désastres: tremblements de terre, inondations, glissements de terrain, etc.
  • difficulté d'approvisionnement de certaines ressources (carburant, eau, nourriture, électricité)
  • etc.

Dans notre société, pour des raisons d'optimisation des coûts, tous les approvisionnements sont en flux tendu, quelle que soit leur nature. On voit bien la quasi-panique de nos concitoyens dès que les dépôts d'essence menacent d'être bloqué, et la ruée vers les pompes qui s'ensuit, accentuant voire créant la pénurie. Ce qui est vrai pour l'essence est vrai pour tout le reste: les magasins ne disposent que de très peu de stock. Un supermarché commencera à manquer de quelques produits au bout de deux jours sans livraison seulement, alors imaginez une seule semaine sans livraison...

Cette préparation aux imprévus peut prendre de nombreuses formes:

  • disposer d'un potager, d'un poulailler pour avoir des légumes et des œufs frais à disposition
  • disposer d'un sac d'urgence dans sa voiture avec du matériel de première nécessité (trousse de soin, un peu d'eau et de nourriture, couverture)
  • récupérer l'eau de pluie pour l'arrosage de son jardin ou pour la filtrer en vue de la boire
  • disposer de panneaux solaires à son domicile
  • tisser des liens étroits de coopération avec ses voisins
  • disposer de matériel utilisable en cas d'urgence
  • etc.

Bushcraft

On pourrait traduire "bushcraft" en français par l'art de bivouaquer dans les bois. Il annonce une envie de retour à la nature et de se réapproprier certains plaisirs simples comme faire cuire son repas sur un feu, ramasser de quoi manger dans la nature (baies, racines, fruits, champignons, etc.) voire chasser, trouver de l'eau et la rendre potable, mais aussi se construire un abri en bois plus ou moins temporaire voire une table ou une chaise.

Collapsologie

Pour reprendre la définition de Wikipédia, il s'agit de l'étude de l'effondrement de notre civilisation industrielle.

Attention: il ne faut pas confondre la "fin du monde" avec la fin du monde industriel que nous connaissons. Ce néologisme ("nouveau mot") vient du verbe anglais "to collapse" qui signifie "s'écrouler". Il s'agit de faire appel à de très nombreuses disciplines pour essayer d'imaginer ce qu'il adviendrait dans le cas où certains services de base ne serait plus assurés comme aujourd'hui dans nos sociétés: plus d'eau courante, plus d'essence, plus d'électricité, plus d'approvisionnement dans les supermarchés, etc.

Cette étude peut se baser sur l'histoire, mais aussi sur l'écologie, la climatologie, la géopolitique, la démographie, l'économie, etc. En fait, une bonne partie des sciences "molles", par opposition aux sciences dures comme les mathématiques et les sciences physiques...

L'étude, non pas de la fin du monde mais de la fin de notre monde paraît moins ridicule quand on veut bien se rappeler que toutes les civilisations qui nous ont précédé ont fini par s'écrouler de façon plus ou moins brutale...

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Sly

Ingénieur en informatique travaillant pour une multinationale de télécommunication.
Voir le profil de Sly sur le portail Overblog

Commenter cet article